CampingCarTV
play_arrow
19/02/2020

Don't Stop The Dance

J'ai toujours eu un faible pour Bryan Ferry. En solo ou avec Roxy Music, son personnage était toujours élégant et raffiné. Dans la guerre d'image qui l'opposait à l'androgyne Bowie, le dandy Bryan avait ma préférence. Il était classe et séduisant, quand David, dans une recherche permanente d'originalité, me paraissait finalement artificiel et donc vulgaire. Reste la musique et l'émotion pour les réunir : Don't Stop The Dance !